Ayat Al-Kursi : le verset du trône

Ayat Al-Kursi

La récitation du Saint Coran est un devoir vertueux que tout bon musulman doit accomplir. En fait, il est le dernier récit verbal qui transmet les paroles d’Allah. Inimitable sur la forme, aussi bien que sur le fond, le Noble Coran ne contient pas, uniquement, des lois qui organisent la pratique religieuse et les rituels pour les musulmans, mais également des principes éthiques et moraux adressées à toute l’Humanité.

De fait, il existe un verset coranique qui est considéré comme le meilleur des versets du Saint Coran, il s’agit, bel et bien, de « Ayat Al-Kursi » (verset du Trône). Au cours de cet article, nous allons découvrir tout ce qu’il faut savoir autour de ce verset au grand mérite.

Ayat Al-Kursi : classement et révélation :

Ayat Al-Kursi (verset du Trône) est le 255e verset de la deuxième Sourate du Saint Coran intitulée al Baqara (La Vache). Cette Sourate est composée de 286 versets et a été révélée à Médine, hormis le verset 281 qui a été révélé à Mina lors du pèlerinage d’adieu. Elle est appelée ainsi (Al Baqara) en référence à ses versets 67 et 73. Elle est, de même, considérée comme étant la Sourate la plus longue du Coran, et a des mérites innombrables.

Ayat Al-Kursi : phonétique et traduction :

Découvrez Ayat Al-Kursi en arabe, sa transcription phonétique, ainsi que sa traduction française.

Ayat Al Kursi en arabe :

اللهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ

Sa translittération :

« Allahou la ilaha illa houwa alhayyou alqayyoum la ta/khoudhouhou sinatoun wala nawm lahou ma fi ssamawati wama fi l-ard man dha alladhi yachfa`ou `indahou illa bi-idhnih ya`lamou ma bayna aydihim wama khalfahoum wala youhitouna bichay-in min `ilmihi illa bima cha-a wasi`a koursiyyouhou ssamawati waal-arda wala yaoudouhou hifdhouhouma wahouwa al`aliyyou al`adhim. »

Sa traduction française :

« Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même ‹al-Qayyum›. Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône ‹Kursiy› déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

Pourquoi le verset du Trône est considéré comme le meilleur verset du Coran ?

عن أبي بن كعب، قال: قال رسول الله ﷺ: يا أبا المنذر، أتدري أيُّ آيةٍ من كتابِ اللهِ معك أعظم؟

قال: قلتُ: الله ورسولُه أعلم

. قال: يا أبا المنذرِ، أتدري أيُّ آيةٍ من كتابِ اللهِ معك أعظمُ؟

قال: قلت: ﴿ اللَّهُ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ ﴾ [البقرة : 255]

قال: فضرب في صدري، وقال: والله ليَهْنِك العلمُ أبا المنذرِ

D’après un hadith authentique (Sahîh) rapporté par Mouslim selon Ubayy ibn Ka’b. Ce dernier rapporte que le Prophète () lui dit un jour : « Ô Abû Mundhir ! Sais-tu quel est le verset le plus sublime du Coran que tu as retenu ? » Je lui répondis : «Allah et Son Messager le savent mieux que quiconque. Il a répété sa question plusieurs fois. J’ai répondu finalement: c’est le verset du Trône : « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par Lui-même… » (Coran 2/255), il me tapota sur la poitrine et me dit : «Que ton savoir te soit salutaire, Ô Abû Mundhir ! ».

Les mérites de réciter Ayat Al-Kursi :

La récitation de ce verset est fortement recommandée à plusieurs reprises et dans plusieurs cas, et a de nombreux mérites, du fait qu’il garde tout musulman qui le récite sous la protection d’Allah, et le garde à l’écart des tentations de Satan.

عن أبي هريرة رضي الله عنه؛ أنَّ رسولَ الله صلّى الله عليه وسلّم قالَ: «لا تَجْعَلُوا بُيُوتَكُمْ مَقابِرَ. إنَّ الشَّيْطَانَ يَنْفِرُ مِنَ البَيْتِ الَّذِي تُقْرَأُ فيهِ سُورَةُ البَقَرَةِ

Abu Hurayra (qu’Allah l’agrée) a rapporté que le Prophète (Paix et bénédiction soient sur lui) avait dit: « Ne transformez pas vos maisons en tombes. Le démon n’entre jamais dans une maison où on récite Sourate Al Baqara ».

Ce verset à le mérite :

  • de nous ouvrir les portes du paradis,
  • nous approcher de notre Créateur, et de reconnaître Sa grandeur et Sa puissance ;
  • confirmer notre fois en foi en Allah dans ses noms et ses attributs,
  • nous accorder la protection d’Allah contre tout mal.

Les nombreux mérites et les innombrables avantages de réciter le verset du trône doivent inciter tout croyant à comprendre sa profonde signification, à le mémoriser, et à le réciter à chaque occasion afin qu’il soit protégé de tout mal inchallah.

Quand réciter Ayat al-kursi :

On peut réciter ce verset par exemple dans les situations suivantes :

  • Il est fortement encouragé de réciter ce verset lorsque vous vous sentez déprimé, triste, en colère, ou encore quand vous êtes en proie à l’anxiété et aux doutes ;
  • Il est recommandé également de le réciter tous les matins, quand on sort de chez nous, lorsqu’on est en voyage, après la fin de chaque prière, ou encore juste avant de dormir ;
  • Afin de chasser le Chaytan (Satan) de notre foyer ;

عن أبي هريرة رضي الله عنه؛ أنَّ رسولَ الله صلّى الله عليه وسلّم قالَ: «لا تَجْعَلُوا بُيُوتَكُمْ مَقابِرَ. إنَّ الشَّيْطَانَ يَنْفِرُ مِنَ البَيْتِ الَّذِي تُقْرَأُ فيهِ سُورَةُ البَقَرَةِ

Les mérites du verset du trône selon le prophète (Paix et bénédiction soient sur lui) :

Abû Hurayra (radhiallâhu ‘anhu) a dit : «Le Messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa salam) m’a confié la garde de la Zakat du ramadhan. Et puis quelqu’un vint prélever des denrées et je l’ai saisi et lui ai dit : je t’emmènerai au messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa sallam). Il me dit : « Lâche-moi, nous sommes ma famille et moi-même très nécessiteux ». Je l’ai relaxé. Au matin, je me suis rendu auprès du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et il m’a dit : « Il a évoqué une grande nécessité et une famille [nombreuse]. C’est pourquoi j’ai eu pitié de lui et l’ai relaxé. » « La vérité est, dit le Prophète, qu’il vous a menti et il reviendra. »

C’est alors que j’ai su qu’il retournerait puisque le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) l’a prédit. Je l’ai guetté et il revint prélever de la nourriture et je l’ai saisi et lui ai dit : je te présenterai au Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam). Il dit alors : « Lâche-moi, nous sommes ma famille et moi-même très nécessiteux». Je l’ai relaxé. Au matin je me suis rendu auprès du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) et il m’a dit : « Qu’a fait ton prisonnier d’hier ?

– Je lui dis, ô Messager d’Allah ! Il a évoqué le besoin et une famille [nombreuse]. C’est pourquoi j’ai eu pitié de lui et l’ai relaxé.» La vérité est qu’il vous a menti et il reviendra, dit le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam).

Je l’ai guetté pour la troisième fois et il revint prélever de la nourriture et je l’ai saisi et lui ai dit, je t’emmènerai au Messager d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) car c’est la troisième fois que tu prétends que tu ne reviens pas mais tu l’as fait. Il dit : « Laisse-moi t’apprendre des mots qui te seront utiles. Lesquels, lui ai-je dit ? quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône [Ayat al-Kursi] : « Allah, il n’y a point de divinité en dehors de Lui, le Vivant, le Substituant » jusqu’à la fin du verset. Si tu le fais, Allah t’affectera un gardien, et Satan [Chaytân] ne s’approchera pas de toi jusqu’au matin. »  Je l’ai relaxé. Et puis, au matin, je me suis rendu auprès du messager d’Allah (sallallahu alayhi wa salam) et il m’a dit : « Qu’a fait ton prisonnier d’hier ?

– Je lui ai dit : « Il a prétendu m’avoir appris des mots dont Allah me fera profiter… » Quels sont ces mots ? Il m’a dit : quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône depuis le début jusqu’à ce que tu le termines : « Allah, il n’y a point de divinité en dehors de Lui, le vivant, le Substituant » Et il m’a dit qu’Allah m’affecterait un gardien et que Satan [Chaytân] ne s’approcherait pas de moi jusqu’au matin ».

– Les gens (de l’époque) étaient les plus soucieux d’apprendre tout ce qui était un bien. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « En réalité, il vous a dit la vérité, même s’il est un menteur. Tu sais à qui tu as affaire depuis trois nuits ?

– Non.

– C’est Satan [Chaytan]

Rapporté par al-Bukhârî dans son Sahîh (hadith 2311 TOME 3)

Hadiths du Prophète – paix et bénédiction sur lui- concernant Ayat al-kursi

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم « من قرأ آية الكُرسيّ دُبُر كُلّ صلاةٍ لم يمنعهُ من دُخُول الجنّة إلّا أن يمُوت ».

Le Prophète (Paix et bénédiction soient sur lui) a dit : « Celui qui récite Âyat al-Kursî à la fin de chaque prière prescrite, rien ne l’empêche d’entrer au Paradis, si ce n’est la mort.

عن أبي هريرة أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال في آية الكرسي: « سورة البقرة فيها آية سيدة آي القرآن لا تقرأ في بيت فيه شيطان إلا خرج منه. »

Abû Hurayra a rapporté que le Messager d’Allah (Paix et bénédiction soient sur lui) a dit : «Dans la sourate (La Vache), il y a un verset [Ayat al-Kursi] qui est le verset le plus important du Coran, il n’est pas récité dans une maison sans que le démon ne la quitte.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"E-mail invalide","url":"Site-web invalide","required":"Champ manquant"}

Voir notre programme pour apprendre l'arabe

apprendre l'arabe