Invocation (doua) du voyageur

voyager

On voyage pour plusieurs raisons : pèlerinage, voyage d’affaires, vacances, visite à la famille et aux amis, voyage d’études, etc. Avant de voyager, nous faisons tout et prenons soin de tout afin que notre voyage se déroule dans les meilleures conditions. On veille à ne rien oublier et à tout avoir en mai : carte d’identité, passeport, visa, billets, papiers de la voiture, etc. Toutefois, on ne doit pas, dans la hâte et la précipitation, faire fi d’une chose qui est plus importante que tout ce que nous venons juste de mentionner, à savoir le doua du voyage et les règles et recommandations islamiques qui l’organisent.

Au cours de cet article, nous allons découvrir inchallah le doua du voyage, les autres invocations à prononcer, ainsi que les règles que tout bon musulman est appelé à connaître et à mettre en œuvre lors de ses voyages.

L’invocation (doua) du voyageur :

Selon la Sunna prophétique, il est fortement recommandé de prononcer la formule suivante de l’invocation avant de voyager et durant le voyage :

Version arabe du doua (invocation) :

اللهُ أَكْبَرُ، اللهُ أَكْبَرُ، اللهُ أَكْبَرُ سُبْحَانَ الَّذِي سَخَّرَ لَنَا هَذَا وَ مَا كُنَّا لَهُ مُقْرِنِينَ وَ إِنَّا إِلَى رَبِّنَا لَمُنْقَلِبُونَ، اللّهُـمَّ إِنّا نَسْـأَلُكَ في سَفَـرِنا هذا البِـرَّ وَالتَّـقْوى، وَمِنَ الْعَمَـلِ ما تَـرْضى، اللّهُـمَّ هَوِّنْ عَلَـينا سَفَرَنا هذا وَاطْوِ عَنّا بُعْـدَه، اللّهُـمَّ أَنْـتَ الصّـاحِبُ في السَّـفَر، وَالْخَلـيفَةُ في الأهـلِ، اللّهُـمَّ إِنّـي أَعـوذُ بِكَ مِنْ وَعْـثاءِ السَّـفَر، وَكَآبَةِ الْمَنْـظَر، وَسوءِ الْمُنْـقَلَبِ في المـالِ وَالأَهْـل

Transcription phonétique du doua (invocation) :

« Allâhumma innâ nas-aluka fî safarinâ hâdhâ al-birra wa t-taqwâ wa mina-l-hamali mâ tardâ. Allâhumma hawwin halayna safaranâ hâdhâ wa twi hannâ buhdahu. Allâhumma anta s-sâhibu fî s-safari, wa-l-khalîfatu fî-l-ahli. Allâhumma innî ahûdhu bika min wahthâ’i s-safari wa ka’âbati-l-manzari, wa sû’i-l-munqalabi fî-lmâli wa-l-ahli. ».

Version française du doua (invocation) :

« Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand, Allah est le Plus Grand. Gloire et pureté à Celui qui nous a soumis tout cela alors que nous n’étions pas capables de les dominer. Et c’est vers notre Seigneur que nous retournerons. Ô Allah ! Nous Te demandons de nous accorder dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte ainsi que tout acte qui Te satisfait. Ô Allah ! Facilite-nous ce voyage et raccourcis pour nous sa distance. Ô Allah ! Tu es notre compagnon de voyage et le successeur auprès de nos familles. Ô Allah ! Je cherche refuge auprès de Toi contre la fatigue du voyage, contre toute vue source de chagrin et contre tout malheur qui toucherait, nos biens et notre famille à notre retour.»

Que disons-nous à notre retour du voyage ?

Au retour de notre voyage, on garde la même invocation ci-dessus, en ajoutant à la fin la formule suivante :

En arabe :

آيِبُونَ تَائِبُونَ عَابِدُونَ لِرَبِّنَا حَامِدُونَ

Transcription phonétique :

« Âyibûn, tâibûn, ‘âbidûn, li-Rabbinâ hâmidûn ».

En français :

Nous voilà de retour, repentants, dévoués et proclamant la louange de notre Seigneur. »

Doua pour dire au revoir à sa famille:

Voici une invocation authentique du voyageur pour dire au revoir à sa famille et à ses proches.

Version arabe de l’invocation (doua) :

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن النبي صلّى الله عليه وسلّم قال: (من أراد أن يسافر فليقل لمن يخلف: أستودعكم الله الذي لا تضيع ودائعه)

L’invocation (doua) en transcription phonétique :

« Astawdi’oukoumou l-lâha l-ladhî lâ tadî’ou wadâ i’ouhou. »

Version française de l’invocation (doua) :

D’après Abou Hurayra (qu’Allah l’agrée), le prophète (que paix et bénédiction soient sur lui) a dit : « quiconque veut voyager, qu’il dise à sa famille et à ses proches avant de partir ceci : Je vous confie à Allah dont les dépôts confiés ne se perdent jamais. »

Permissions et facilitations accordées par l’Islam aux voyageurs :

  1. Rompre le jeûne pendant le voyage :

قال سبحانه وتعالى: « أَيَّامًا مَّعْدُودَاتٍ فَمَن كَانَ مِنكُم مَّرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِّنْ أَيَّامٍ أُخَرَ وَعَلَى الَّذِينَ يُطِيقُونَهُ فِدْيَةٌ طَعَامُ مِسْكِينٍ فَمَن تَطَوَّعَ خَيْرًا فَهُوَ خَيْرٌ لَّهُ وَأَن تَصُومُواْ خَيْرٌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ  » (سورة البقرة، الآية 184)

Allah, le Puissant, le Vénéré dit dans le Saint Coran : « pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu’ (avec grande difficulté), il y a une compensation: nourrir un pauvre. Et si quelqu’un fait plus de son propre gré, c’est pour lui; mais il est mieux pour vous de jeûner; si vous saviez! » (Sourate Al-Baqara, verset 184).

  • Il est possible au voyageur de remplacer l’eau par le Tayamum (ablution avec une solide pierre) s’il lui est difficile de s’en procurer :

قال الله عزّ وجلّ في كتابه الحكيم: « يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَقْرَبُواْ الصَّلاَةَ وَأَنتُمْ سُكَارَى حَتَّىَ تَعْلَمُواْ مَا تَقُولُونَ وَلاَ جُنُبًا إِلاَّ عَابِرِي سَبِيلٍ حَتَّىَ تَغْتَسِلُواْ وَإِن كُنتُم مَّرْضَى أَوْ عَلَى سَفَرٍ أَوْ جَاء أَحَدٌ مِّنكُم مِّن الْغَآئِطِ أَوْ لاَمَسْتُمُ النِّسَاء فَلَمْ تَجِدُواْ مَاء فَتَيَمَّمُواْ صَعِيدًا طَيِّبًا فَامْسَحُواْ بِوُجُوهِكُمْ وَأَيْدِيكُمْ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَفُوًّا غَفُورًا » (سورة النّساء، الآية 43)

Allah, le Puissant, le Vénéré dit dans le Saint Coran : « O les croyants! N’approchez pas de la Salât alors que vous êtes ivres jusqu’à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d’impureté [pollués] – à moins que vous ne soyez en voyage – jusqu’à ce que vous ayez pris un bain rituel. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché à des femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à une terre pure, et passez-vous-en sur vos visages et sur vos mains. Allah, en vérité, est Indulgent et Pardonneur. » (Sourate An-Nisa’, verset 43).

  • Raccourcir les prières de 4 raka’as (unités de prière) à 2 seulement. La prière du coucher du soleil comportant 3 raka’as reste telle quelle :

قال الله عزّ وجلّ في كتابه الحكيم: « وَإِذَا ضَرَبْتُمْ فِي الأَرْضِ فَلَيْسَ عَلَيْكُمْ جُنَاحٌ أَن تَقْصُرُواْ مِنَ الصَّلاَةِ إِنْ خِفْتُمْ أَن يَفْتِنَكُمُ الَّذِينَ كَفَرُواْ إِنَّ الْكَافِرِينَ كَانُواْ لَكُمْ عَدُوًّا مُّبِينًا » (سورة النّساء، الآية 101)

Allah, le Puissant, le Vénéré dit dans le Saint Coran : « Et quand vous parcourez la terre, ce n’est pas un péché pour vous de raccourcir la Salât, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l’épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré. » (Sourate An-Nisa’, verset 101).

  • Quand le voyageur est pressé, il lui est permis de joindre les deux prières de midi et de l’après-midi, soit en avançant l’heure de la deuxième, soit en retardant celle de la première. Cela s’applique bien également pour les deux prières du coucher du soleil et du soir :

حدّثنا معاذ بن جبل رضي الله عنه أنّ رسول الله صلّى الله عليه وسلّم جمعَ في غزوة تبوك بين الظهر والعصر وبين المغرب والعشاء. (رواه البخاري ومسلم)

Mouadh (qu’Allah l’agrée) rapporte le hadith suivant : « Nous sommes partis, dit-il, en expédition avec le Prophètevers « TABOUK ». Il a joint les deux prières de midi et de l’après-midi et les deux prières du Maghreb et de ‘Icha. » (Rapporté par Al-Boukhari et  Mouslim).

Quelques obligations et devoirs du musulman lors du voyage :

  1. Avant de voyager, tout bon musulman doit remettre les objets confiés aux ayants droit et se fait pardonner les injustices commises, car voyager comporte toujours des risques inconnus.
  • Il est préférable que le voyageur ne parte pas seul et qu’il soit accompagné de 3 ou 4 personnes bien choisies :

عن عمرو بن شعيب عن أبيه عن جده رضي الله عنه أنَّ رجلًا قدِم من سفرٍ فقال له رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم: « من صحِبتَ ؟ قال: ما صحِبتُ أحدًا، فقال رسولُ اللهِ صلَّى اللهُ عليه وسلَّم : الرَّاكبُ شيطانٌ، والرَّاكبان شيطانان والثَّلاثةُ رَكْبٌ » (رواه الحاكم وصحّحه الشّيخ الألباني)

D’après ‘Amr Ibn Chou’ayb, d’après son père, d’après son grand père (qu’Allah l’agrée) : Un homme est revenu de voyage. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui a dit: « Avec qui est-ce que tu étais ? ». L’homme a dit: J’étais seul. Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Un cavalier est un chaytan (Satan), deux cavaliers sont deux chaytans et trois sont un groupe de cavaliers. » (Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani).

  • Il est fortement recommandé d’invoquer Allah et de le solliciter durant le voyage, car l’invocation du voyageur fait partie des invocations exaucées :

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال: قال: رسول الله صلّى الله عليه وسلّم: « ثلاث دعوات مستجابات، لا شكّ فيهن: دعوة المظلوم، ودعوة المسافر، ودعوة الوالد مع ولده » (رواه الترميذي)

D’après Abou Hurayra (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « « Trois prières sont exaucées sans aucun doute : L’invocation de l’opprimé, la prière du voyageur et celle des parents en faveur de leurs enfants. » (Rapporté par Tirmidhi).

  • Réciter l’invocation suivante si le voyageur arrive à proximité d’une nouvelle ville :

اللَّهُمَّ رَبَّ السَّمَوَاتِ السَّبْعِ وَمَا أَظْلَلْنَ ، وَرَبَّ الأَرَضِينِ السَّبْعِ وَمَا أَقْلَلْنَ ، وَرَبَّ الشَّيَاطِينِ وَمَا أَضْلَلْنَ ، وَرَبَّ الرِّيَاحِ وَمَا ذَرَيْنَ ، فَإِنَّا نَسْأَلُكَ خَيْرَ هَذِهِ الْقَرْيَةِ وَخَيْرَ أَهْلِهَا ، وَنَعُوذُ بِكَ مِنْ شَرِّهَا وَشَرِّ أَهْلِهَا وَشَرِّ مَا فِيهَا

Allah ! Accorde-nous-y un séjour reposant et des provisions licites et bien acquises. Attribue-nous les bienfaits de cette localité et le meilleur de ce qu’elle contient et préserve-nous de son mal et de ce qu’elle renferme comme mal.

  • Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) conseille le voyageur à s’empresser à retourner vers sa famille une fois ses affaires sont terminées :

عن أبي هريرة رضي الله عنه أن رسول الله صلى الله عليه وسلّم قال: «السفر قطعة من العذاب، يمنع أحدكم طعامه وشرابه ونومه، فإذا قضى أحدكم نَهْمَتَهُ من سفره، فليُعَجِّلْ إلى أهله». (رواه البخاري ومسلم)

D’après Abou Hurayra (qu’Allah l’agrée), le prophète (paix et bénédiction soient sur lui) a dit : « Le voyage est une partie du supplice : il empêche l’un de vous de manger, de boire et de dormir. Une fois le but du voyage atteint, qu’on se hâte de regagner son foyer. »  (Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim).

  • Il est interdit au voyageur de surprendre sa femme la nuit sans annoncer son arrivée au préalable.

Ce qu’il faut retenir :

Loin d’être une partie du supplice ou même du plaisir, le voyage pour les musulmans est, également, une occasion de s’approcher d’Allah, de lui demander le pardon et la miséricorde et de lui solliciter pour qu’il exauce leurs rêves et leurs souhaits. Malheureusement, de nos jours, beaucoup d’entre nous ont négligé ces habitudes prophétiques et ces recommandations islamiques qui sont très nécessaires et qui nous aident à mieux organiser nos voyages et font que ceux-ci se passent dans les meilleures conditions possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"E-mail invalide","url":"Site-web invalide","required":"Champ manquant"}

Voir notre programme pour apprendre l'arabe

apprendre l'arabe